Avis récents

  • Les ennemis   Il y a 4 an 9 semaines
    Les ennemis d'Edouard MOLINARO est un plutôt bon film, représentatif du genre, l'espionnage des années soixante. L'on y croise des agents français très "franchouillards", à l'inverse des films américains qui nous présentent souvent les espions comme des supermen, plutôt que comme des hommes ordinaires. Ici, Roger HANIN et Claude BRASSEUR. D'ailleurs, HANIN endossera l'habit de l'espion plus d'une fois dans les années 60, notamment celui du "gorille", porté auparavant par Lino VENTURA. L'on y croise aussi, mais en substance, des agents américains. Mais c'est surtout les agents russes qui ont la part belle ici, puisqu'il s'agit de documents soviétiques dérobés à un attaché culturel russe, qui sera par la suite enlevé. L'histoire, tirée d'un récit de Fred NORO, auteur connu pour ses romans d'espionnages aux éditions Fleuve Noir, est bien menée et rythmée. D'un point de vue technique, l'image du dvd est bonne, le son est un peu sourd mais l'ensemble est quand même très correct. Par contre, contrairement à ce qui est indiqué au dos du digipack, le film est bien optimisé en 16/9 et non au ration 1.33 4/3, le format d'origine du film étant, de toute vraisemblance de 1.66. Le programme est accompagné de notes de productions écrites de plusieurs pages, des interviews croisées d'Edouard MOLINARO et de Roger HANIN filmées et de plusieurs bandes annonces de films du patrimoine français du cinéma. L'achat de ce dvd à prix sage est donc recommandable donc aux amateurs de films d'espionnage "à la papa" et aux curieux...
  • Laurel et Hardy sous les verrous   Il y a 5 an 39 semaines
    Dans la jungle des éditions de films de Laurel et Hardy où, d'un point de vue strictement technique, le "pas trop mal" côtoie le "pire", sans doute à cause du fait que ce sont des films libres de droit, la collection d'UNIVERSAL tire plutôt bien son épingle du jeu. Si les copies ne sont pas exemptes de défauts, l'intérêt réside dans le fait que chaque long métrage est accompagné d'un nombre plus ou moins conséquent de courts, muets ou parlants, en vost ou vf. Pour chaque dvd donc, le long plus quelques courts permettront d'avoir une vision plus élargie de l'œuvre de ces 2 artistes incontournables. On passe de bons moments même si les gags se répètent d'un film à l'autre, mais n'Est-ce pas là, la marque de fabrique de notre duo comique
  • Les compagnons de la nouba   Il y a 5 an 39 semaines
    Dans la jungle des éditions de films de Laurel et Hardy où, d'un point de vue strictement technique, le "pas trop mal" côtoie le "pire", sans doute à cause du fait que ce sont des films libres de droit, la collection d'UNIVERSAL tire plutôt bien son épingle du jeu. Si les copies ne sont pas exemptes de défauts, l'intérêt réside dans le fait que chaque long métrage est accompagné d'un nombre plus ou moins conséquent de courts, muets ou parlants, en vost ou vf. Pour chaque dvd donc, le long plus quelques courts permettront d'avoir une vision plus élargie de l'œuvre de ces 2 artistes incontournables. On passe de bons moments même si les gags se répètent d'un film à l'autre, mais n'Est-ce pas là, la marque de fabrique de notre duo comique
  • Les montagnards sont là !   Il y a 5 an 39 semaines
    Dans la jungle des éditions de films de Laurel et Hardy où, d'un point de vue strictement technique, le "pas trop mal" côtoie le "pire", sans doute à cause du fait que ce sont des films libres de droit, la collection d'UNIVERSAL tire plutôt bien son épingle du jeu. Si les copies ne sont pas exemptes de défauts, l'intérêt réside dans le fait que chaque long métrage est accompagné d'un nombre plus ou moins conséquent de courts, muets ou parlants, en vost ou vf. Pour chaque dvd donc, le long plus quelques courts permettront d'avoir une vision plus élargie de l'œuvre de ces 2 artistes incontournables. On passe de bons moments même si les gags se répètent d'un film à l'autre, mais n'Est-ce pas là, la marque de fabrique de notre duo comique
  • Les sans-soucis   Il y a 5 an 39 semaines
    Dans la jungle des éditions de films de Laurel et Hardy où, d'un point de vue strictement technique, le "pas trop mal" côtoie le "pire", sans doute à cause du fait que ce sont des films libres de droit, la collection d'UNIVERSAL tire plutôt bien son épingle du jeu. Si les copies ne sont pas exemptes de défauts, l'intérêt réside dans le fait que chaque long métrage est accompagné d'un nombre plus ou moins conséquent de courts, muets ou parlants, en vost ou vf. Pour chaque dvd donc, le long plus quelques courts permettront d'avoir une vision plus élargie de l'œuvre de ces 2 artistes incontournables. On passe de bons moments même si les gags se répètent d'un film à l'autre, mais n'Est-ce pas là, la marque de fabrique de notre duo comique
  • LAUREL ET HARDY EN CROISIERE   Il y a 5 an 39 semaines
    Dans la jungle des éditions de films de Laurel et Hardy où, d'un point de vue strictement technique, le "pas trop mal" côtoie le "pire", sans doute à cause du fait que ce sont des films libres de droit, la collection d'UNIVERSAL tire plutôt bien son épingle du jeu. Si les copies ne sont pas exemptes de défauts, l'intérêt réside dans le fait que chaque long métrage est accompagné d'un nombre plus ou moins conséquent de courts, muets ou parlants, en vost ou vf. Pour chaque dvd donc, le long plus quelques courts permettront d'avoir une vision plus élargie de l'œuvre de ces 2 artistes incontournables. On passe de bons moments même si les gags se répètent d'un film à l'autre, mais n'Est-ce pas là, la marque de fabrique de notre duo comique
  • LAUREL ET HARDY LA BOHEMIENNE   Il y a 5 an 39 semaines
    Dans la jungle des éditions de films de Laurel et Hardy où, d'un point de vue strictement technique, le "pas trop mal" côtoie le "pire", sans doute à cause du fait que ce sont des films libres de droit, la collection d'UNIVERSAL tire plutôt bien son épingle du jeu. Si les copies ne sont pas exemptes de défauts, l'intérêt réside dans le fait que chaque long métrage est accompagné d'un nombre plus ou moins conséquent de courts, muets ou parlants, en vost ou vf. Pour chaque dvd donc, le long plus quelques courts permettront d'avoir une vision plus élargie de l'œuvre de ces 2 artistes incontournables. On passe de bons moments même si les gags se répètent d'un film à l'autre, mais n'Est-ce pas là, la marque de fabrique de notre duo comique
  • C'est donc ton frère   Il y a 5 an 39 semaines
    Dans la jungle des éditions de films de Laurel et Hardy où, d'un point de vue strictement technique, le "pas trop mal" côtoie le "pire", sans doute à cause du fait que ce sont des films libres de droit, la collection d'UNIVERSAL tire plutôt bien son épingle du jeu. Si les copies ne sont pas exemptes de défauts, l'intérêt réside dans le fait que chaque long métrage est accompagné d'un nombre plus ou moins conséquent de courts, muets ou parlants, en vost ou vf. Pour chaque dvd donc, le long plus quelques courts permettront d'avoir une vision plus élargie de l'œuvre de ces 2 artistes incontournables. On passe de bons moments même si les gags se répètent d'un film à l'autre, mais n'Est-ce pas là, la marque de fabrique de notre duo comique
  • Black Dynamite   Il y a 5 an 42 semaines
    Excellente parodie qui, pour moi n'en est pas une, que ce black dynamite. Tout y est : les fringues années 70, les coupes afros, les dialogues et intonations, la musique géniale que l'on croirait d'époque et qui, pourtant a été composée pour le film (voir bonus). On se retrouve devant un film de blaxploitation plus vrai que nature. Un spectacle "jouissif" pour tout amateur de ce genre. De plus, le dvd est fournis en bonus sympathiques et instructifs. Un incontournable...
  • Les contrebandiers de Moonfleet   Il y a 7 an 2 jours
    Un bon film "de commande" de Fritz Lang, il me semble que c'est l'un des derniers si ce n'est le dernier film "américain" du réalisateur. Attention : le film dure 1h23 et non 143 minutes, comme indiqué au dos de la jaquette du dvd.
  • QUAND LA VILLE DORT   Il y a 9 an 37 semaines
    avec un noir et blanc superbe ,asphalt jungle (titre original du film) fascine par sa capacité a fouiller la psychologie des personnages. doté d'une interprétation de tout premier ordre (avec une marilyn monroe étonnante dans l'un de ses premiers rôles) et ajouté à une réalisation précise et minutée ou rien n'est laissé au hasard,font de "quand la ville dort" le film idéal pour s'initier a l'univers de john huston.